devenir-wedding-designer

Devenir Wedding Designer | Et si ce Job Était Fait Pour Vous

Soyez l’artisan du bonheur des autres

L’organisation c’est votre truc depuis toujours. Vous êtes une adepte de la to do list et vous aimez quand un plan se déroule à la perfection. Vous êtes la reine de l’anticipation et tout votre entourage vous délègue sans hésiter l’organisation des fêtes d’anniversaires et autres enterrements de vie de jeune fille. Aucune demande ne vous paraît impossible et chaque nouvelle prestation est un défi à relever. En plus de cela, vous êtes reconnue pour votre créativité, à tel point que tout le monde vous dit « tu devrais en faire ton métier » ! Bien sûr, cette perspective est séduisante, mais … Vous savez aussi que ce type d’activité est exigeant et ne laisse pas de place à l’approximation … C’est pourquoi nous partons aujourd’hui à la rencontre de Dina RAKOTO, wedding designer et fondatrice de L’Instant Présent Event. Elle travaille à la conception de mariages pour créer des environnements qui correspondent aux couples qui font appel à son entreprise. Grâce à elle, vous allez découvrir toutes les facettes de ce métier passionnant et qui sait, avoir une révélation !

Wedding designer vs wedding planner

Je ne vais pas y aller par 4 chemins et je ne veux pas entretenir plus longtemps la confusion, le wedding designer n’est PAS un wedding planner ! Il ne s’agit pas de dire ici qui est mieux que l’autre mais de comprendre qu’il y a des différences entre les deux métiers.

Comme le souligne fort justement Dina, « un wedding designer est le directeur artistique du mariage. Contrairement au wedding planner qui a pour mission de coordonner et d’organiser le mariage, le wedding designer s’occupe d’apporter une harmonisation visuelle à votre mariage. Il va s’occuper de toute la partie artistique, en respectant la thématique de votre mariage. »

Il est chargé de :

  • l’étude du projet. Il aura pour rôle de budgétiser toute la partie florale, la décoration, la papeterie, le mobilier afin de proposer aux clients une décoration en accord avec son enveloppe.
  • La création du design. En collaboration avec un designer graphique, il supervise la conception des faire-part et des menus. Il veille aussi que la décoration des tables soit en accord avec les goûts des futurs mariés.
  • L’organisation de la scénographie. Cela correspond à l’aménagement et à la mise en scène de l’espace à travers la lumière, le mobilier, le végétal. C’est ce qui fait la différence entre un espace de réception sublimé ou une salle platement décorée. La réussite de la fête en dépend beaucoup.
  • La création des compositions florales. Cette partie du travail se traite bien évidemment avec le fleuriste. Tout comme le wedding planner, le wedding designer doit traiter avec un nombre important de professions différentes. En veillant toujours à assurer une cohérence d’ensemble.
  • La décoration du lieu de la cérémonie et de la réception. Le web designer doit laisser parler sa fibre artistique pour susciter par la suite le waouh effect chez les invités ! Attention à ne pas s’emballer toutefois. « Ma mission est de créer une ambiance alignée aux attentes des mariés, tempère Dina, je dois avant tout retranscrire des émotions à travers la décoration. »

Un business passionnant mais exigeant

Une rigueur sans faille

Le métier de wedding designer est un travail qui s’exerce principalement en auto-entrepreneur. C’est pourquoi il est essentiel de savoir tenir sa comptabilité, travailler sa communication d’entreprise et sa stratégie commerciale.

C’est également une activité saisonnière, car la période la plus intense se situe entre avril et octobre. Il est impératif de bien gérer sa trésorerie pour ne pas se trouver pris à défaut lors des mois les moins occupés.

La chose que Dina trouve le plus difficile ? « C’est d’avoir plusieurs casquettes et devoir jongler entre celle du chef d’entreprise et celle du wedding designer. Il faut savoir être compétent dans les tous les domaines pour pérenniser au mieux son activité. Mais quand je vois mes mariés heureux, leurs émotions qui se lisent sur leurs visages, je suis comblée. Je contribue au plus beau jour de leur vie. C’est pour cela que je prends plaisir à exercer ce métier. »

Jamais de routine

Dina me confie également qu’elle apprécie beaucoup qu’aucune journée ne se ressemble. « Un jour je vais répondre à des demandes de devis et avoir des rendez-vous clients. Un autre je vais effectuer la visite technique d’un lieu de réception afin de voir la configuration de l’endroit pour le jour J, faire des entretiens avec les prestataires afin d’étudier le projet des clients. Je m’accorde aussi du temps pour me former et toujours rester au top dans mon domaine. Travailler à son compte est un apprentissage constant. »

Et sur le long-terme, comment voit elle l’avenir de l’Instant Présent Event ? « Je suis une vraie passionnée de voyages. Je souhaiterais travailler en tant que wedding designer pour une clientèle internationale ou d’expatriés afin de décorer des mariages à l’étranger. »C’est un projet très enthousiasmant pour lequel nous lui souhaitons d’ores et déjà un maximum de réussite !

Et les revenus dans tout cela ?

Être wedding designer c’est être chef de sa propre entreprise. Il n’y a pas de revenus fixes qui tombent tous les mois. Dina m’explique qu’un an après le lancement de son entreprise, elle parvient à en vivre.

Le montant de son revenu mensuel est très variable et n’est déterminé qu’une fois les frais de fonctionnement et les diverses charges payés. Un wedding designer débutant gagne environ 1 500 € net contre 2 200 € pour un profil plus expérimenté.

Il faut néanmoins garder à l’esprit que ce business est saisonnier, et qu’il bat son plein d’avril à octobre. Il est difficile d’en vivre à 100 % au début de l’aventure.

Retrouvez également : Tout savoir sur l’Affiliation | Devenez une pro en quelques heures

Le savoir-être et le savoir-faire d’un bon wedding designer

De multiples compétences

Comme toujours, il existe plusieurs façons de se lancer dans un business, il n’y a jamais de chemin bien tracé ! À chaque fois que je pars à la rencontre d’une entrepreneuse, je suis fascinée par la diversité des parcours et des histoires.

Dina ne fait pas exception à la règle. Elle a travaillé dans le secteur de la banque puis de l’assurance, sans en tirer de grande satisfaction. Lasse d’exercer sans passion une profession trop encadrée, elle quitte son poste en 2019, pour se lancer dans l’événementiel.

Même si elle a suivi son instinct et écouté son cœur, Dina n’a pas foncé tête baissée pour autant. Son expérience professionnelle en qualité de chargée de clientèle a été un formidable atout au moment de lancer son entreprise. En plus d’être à l’aise dans la relation client, un bon wedding designer doit être à l’écoute des futurs mariés. Il doit rassurer, conseiller, et respecter les demandes formulées, ainsi que le budget fixé.

Et comme le précise Dina, « il est nécessaire d’être créatif, disponible pour ses mariés, et savoir gérer son stress pour faire face aux imprévus le jour J. » En clair, il est interdit de paniquer, même si le fleuriste vous fait faux bond !

Une formation indispensable

« Il existe des formations en wedding designer dans toute la France. Je recommande vivement de se former avant de se lancer, afin de connaître les bases du métier.  Pour ma part, j’ai effectué deux formations de wedding designer en présentiel. L’une était à Paris au sein de l’agence les Pétrolettes et l’autre au sein de Pastel Créatif. »

Je pense que vous l’avez bien compris en lisant cet article, ce métier est pleinement professionnalisé. La clientèle est de plus en plus connaisseuse et exigeante. Pour sortir du lot et marquer durablement les esprits, il faut maîtriser les bases de la profession, proposer des prestations impeccables, sans cesse remises au goût du jour.

Devenir wedding designer, nos conseils pour les femmes et les mamans au foyer

En entrepreneuse passionnée, Dina a répondu très sincèrement quand je lui ai demandé des conseils pour les femmes et les mamans lectrices de Femmes Ô Business.

« Je conseille en premier lieu de se renseigner sur le métier et de venir parler à des wedding designer déjà en exercice. Par la suite, il faudra rechercher une formation de qualité qui propose, de préférence, un format en présentiel afin d’échanger avec les formateurs et d’étendre son réseau professionnel. »

Elle m’assure que cette activité convient à tous les profils, pour peu que l’on sache s’organiser et gérer son temps. On peut facilement travailler à domicile pour avoir un équilibre entre vie familiale et professionnelle.

Le métier de wedding designer est avant tout un métier de passion, qui demande de la rigueur mais surtout d’avoir les nerfs solides car on passe par toutes les émotions lors de la préparation d’un mariage.

Le plus important c’est de s’écouter et de s’éclater dans ce que l’on fait !

À lire aussi : Comment bien vendre sur Amazon | Tout ce qu’il faut savoir

Pensez-vous que le business de wedding designer est quelque chose que vous aimeriez faire ? J’attends vos commentaires !

Je suis passionnée par les gens qui ont des parcours extraordinaires et qui ont osé sortir des sentiers battus.

Pour encore plus d’histoires comme celle-ci, abonnez-vous à ma newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page