devenir vendeuse indépendante à domicle

Comment Devenir Vendeuse à Domicile Indépendante (VDI) en 4 Etapes

Vous adorez convaincre et vous avez le contact facile ? Le métier de Vendeuse à Domicile Indépendante (VDI) est certainement fait pour vous. Lisez mon guide en 4 étapes pour y parvenir !

La vente à domicile souffre encore parfois d’une image un peu vieillotte. Elle est assimilée aux réunions Tupperware de nos grands-mères ou aux vendeurs d’aspirateurs, obligés de passer le pied dans la porte pour ne pas la prendre sur le nez ! Je vous imagine en train de sourire, mais je sais que je suis un peu dans le vrai ! J’adore combattre les clichés et les idées reçues, et avec la vente à domicile je suis servie ! Pour cela, je suis allée à la rencontre d’une personne inspirante, Gnindé GUEYE, qui m’a tout raconté de son expérience de Vendeuse à Domicile dans la cosmétique. Cette profession figure dans ma liste des 10 meilleurs business à domicile pour femmes et mères au foyer, en raison de sa flexibilité.  Si vous êtes à la recherche d’un business qui rapporte, découvrez comment devenir Vendeuse à Domicile Indépendante en 4 étapes seulement.

#1 : Maîtriser son environnement

En quoi consiste cette activité ?

La vente à domicile est un secteur qui a le vent en poupe. Saviez-vous qu’il y a en France 700 000 vendeuses et vendeurs ? Et que ce secteur génère quelques 4.5 milliards d’euros de chiffre d’affaires ?

Selon le code du commerce, le métier de VDI consiste à commercialiser les biens et les services d’une entreprise, directement auprès d’un particulier. Cela signifie que les ventes ont lieu au domicile des particuliers, qui acceptent de vous recevoir pour une réunion.

 Ainsi, ce principe de vente au domicile des clients implique que vous transportiez vos produits et que vous les présentiez en face de vos clients. Vous vous découvrirez très certainement de grandes capacités d’adaptation, car vous ne maîtriserez pas la typologie des lieux dans lesquels vous interviendrez. Mais, c’est indéniablement l’un des charmes de cette profession !

Je tiens également à lever tout de suite une appréhension légitime. Cette profession se pratique aussi bien à temps complet qu’à temps partiel. C’est d’ailleurs l’option retenue par 30% des vendeurs, également appelés conseillers de vente. C’est aussi le choix de Gnindé. “J’ai découvert la vente à domicile en 2018, par le biais d’un ami de mon mari. J’étais à la recherche d’une source de revenus complémentaires, et c’est ce qui m’a décidé. Je consacre 10 à 15 heures par semaine à cette activité

Combien puis-je espérer gagner ?

La réponse est ici très claire : cela dépend de votre chiffre d’affaires. Comme dans beaucoup de métiers de la vente, les revenus sont proportionnels aux ventes réalisées dans le mois. Toujours selon Gnindé, un VDI débutant peut espérer des gains mensuels compris entre 200€ et 1 000€. Pas mal pour un complément de salaire, non ?

D’un point de vue pratique, Gnindé précise que les vendeurs reçoivent leur rémunération entre le 10 et le 12 de chaque mois. “Je trouve que c’est bien car habituellement après les prélèvements sur nos comptes il ne nous reste plus grand chose de notre 1er salaire. Quand le 12 on reçoit un 2e salaire complémentaire, c’est juste superbe !”. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je suis totalement convaincue !

#2 : Faire le point sur ses atouts

Il n’y a pas de profil type pour être vendeuse à domicile. Ma question a d’ailleurs fait sourire Gnindé, qui détient un master en mathématiques et qui est data scientist à temps complet. Comme à chaque fois, tout est une question de mindset !

Bien entendu, un excellent sens du relationnel et la capacité à s’exprimer en public sont des qualités fortement recommandées. Une bonne dose de répartie ne sera également pas de trop, c’est toujours utile pour se sortir de situations embarrassantes ! Globalement, on attend de vous une bonne aptitude à communiquer.

Ai-je besoin d’être formée avant de me lancer ?

Pas nécessairement. À l’image de Gnindé, vous pouvez suivre une formation en ligne en techniques de vente et en développement de réseau, avant de vous lancer. Beaucoup sont gratuites.

Un des nombreux avantages de cette profession est la formation continue. Votre employeur vous formera sur ses produits. La marque vous formera également sur l’argumentaire de vente qui lui est propre. Les formations interviennent tout au long de la carrière, que ce soit en e-learning, lors de séminaires, ou tout simplement lors de sessions sur le terrain.

Suis-je capable de m’organiser seule ?

Le métier de vendeur à domicile nécessite d’être bien organisé. Il faut assurer le contact avec les clients et préparer les ventes. Cela implique de jongler avec les enfants, les devoirs et, selon les cas, avec une activité salariée. L’idéal est de pouvoir dédier une pièce ou un petit espace de la maison à cette activité.

Et surtout, optimiser chaque moment de la journée :”je profite du transport aller, du transport retour et de ma pause de midi pour développer mon business. Je fais des publications de mes produits sur les réseaux sociaux. Le soir, entre 21h et 22h, j’en profite pour présenter mon activité en ligne à de nouvelles personnes. Je développe le business avec mon mari. Et c’est ce que je conseillerais à toutes les femmes qui souhaiteront se lancer. L’avantage est que vous aurez un business commun et il n’y a pas mieux”.

Ce métier est-il envisageable pour les mamans au foyer ou les femmes au chômage ?

Oui je le crois! Cela permet de développer une activité depuis la maison Nous avons au sein de notre groupe des mamans de 7 enfants qui travaillent depuis chez elles, en faisant cette activité. Il suffit juste d’avoir un smartphone et/ ou un ordinateur et le tour est joué”!

Définissez au préalable le temps que vous pouvez accorder à cette activité. Être VDI vous offre l’opportunité de passer du temps avec votre famille, si vous ne souhaitez pas travailler à temps complet.

Gnindé et son mari vendeurs à domicile indépendants
Gnindé et son mari

#3 : Trouver la bonne entreprise

Comment choisir son entreprise ? On ne choisit pas seulement une entreprise car elle rapporte beaucoup, on la choisit avant tout car on se sent en accord avec les produits proposés. N’oubliez pas que vous devez convaincre vos clients, les faire adhérer à votre discours. Pour cela, il est primordial de choisir un produit dont vous pourrez parler avec aisance et avec envie.

Cette exigence de sincérité guide Gnindé depuis ses débuts. “ J’ai d’abord utilisé mes produits, car il fallait que je sois convaincue. J’ai fait tester mes produits et j’ai eu des retours plutôt positifs. Cela m’a rassurée et a rassuré mon entourage, qui a commencé à me recommander à d’autres personnes”.

Tout le monde n’a pas ses propres produits à proposer à la vente, rien d’exceptionnel à cela. C’est pourquoi, à ce stade là, la Fédération de la Vente à Distance est votre meilleure alliée. En consultant le site, vous y trouverez la liste des entreprises affiliées qui recrutent dans le secteur de la vente à distance.

Les secteurs d’activités sont très variés. La diététique, la mode et les cosmétiques sont très prisés des vendeuses, mais il existe d’autres secteurs qui n’attendent que vous. Les domaines de la gastronomie et de l’amélioration de l’habitat sont ceux qui recrutent le plus, et ils ne cessent d’évoluer positivement.

#4 : Se lancer

Le moment tant attendu arrive enfin ! Il reste néanmoins quelques actions à mener.

Le kit de démarrage

Le kit de démarrage est délivré par l’entreprise ou la marque qui vous emploie. Il s’agit des produits à vendre, mais aussi des catalogues et des bons de commande. Vous devez absolument maîtriser ce kit avant de commencer vos réunions.

Selon les entreprises, vous devez acheter ce kit ou bien laisser en échange un chèque de caution. Le kit contient parfois des produits consommables, à remplacer régulièrement. Lorsque vous choisissez une entreprise, vérifiez bien le contenu et la valeur du kit associé au produit à vendre. Même s’il n’est pas nul, l’investissement de départ n’est pas forcément très élevé.

Comment trouver des clients ?

Gnindé gère aujourd’hui une vingtaine de clients. Elle a d’abord débuté avec la technique bien connue du bouche à oreille. “Je suis tout d’abord mon propre client. Ma famille constitue le 1er cercle. Elle me recommande à d’autres personnes, les personnes satisfaites de mes produits me recommandent à d’autres et ainsi de suite. Sinon j’utilise les réseaux sociaux”. 

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui le nerf de la guerre. Gnindé est présente sur Facebook, sur Instagram et Snapchat (Gninde).

Pour démarrer sereinement cette activité, l’idéal est d’avoir un parrain ou une marraine. Son rôle est de former et conseiller le vendeur junior. Gnindé prend ce rôle très au sérieux. Vous pouvez rejoindre son équipe en la contactant et en laissant vos coordonnées. Elle vous rappellera au plus vite !

J’espère que cette nouvelle idée de business vous a plu ! Je le trouve intéressant car il s’adresse à toutes les femmes, sans considération d’âge ou de niveau d’études. Il représente une belle opportunité pour celles qui souhaitent privilégier le contact humain et en finir avec la routine ! J’attends avec impatience tous vos commentaires et je vous donne rendez-vous très bientôt pour un nouvel article !

A lire aussi:

1 réflexion sur “Comment Devenir Vendeuse à Domicile Indépendante (VDI) en 4 Etapes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page