devenir community manager

Comment Devenir Community Manager ? Toutes Les réponses A Vos Questions

Parmi tous les métiers du web qui peuvent se pratiquer à domicile, connaissez-vous celui de Community Manager ?

C’est un business qui ne demande aucun investissement financier ou matériel de votre part.

Il fait partie de ma liste des 10 meilleurs business pour femmes et mamans au foyer et sans emploi.

Je suis partie à la rencontre d’Anne PAULIN, une pétillante maman au foyer, véritable gourou du numérique et community manager depuis 2014 ! Elle m’a gentiment raconté son parcours et livré ses petites astuces sur le métier. Alors, comment devenir Community Manager ? Mais en lisant cet article bien sûr !

Le métier de Community Manager est-il fait pour moi ?

Le métier de Community Manager (ou Social Media Manager) consiste à animer les réseaux sociaux d’une entreprise, d’une marque ou d’une personne publique. Cela implique de fédérer et gérer les communautés, de répondre aux questions ou aux commentaires (bons ou mauvais) laissés par les internautes. Cela nécessite donc une bonne connaissance des divers réseaux sociaux présents aujourd’hui sur la toile.

Faut-il suivre une formation pour devenir community manager ? Pas vraiment, selon Anne. “Après l’université, j’ai obtenu un emploi dans une société de marketing qui gérait les comptes Adword pour les entreprises et les campagnes de marketing par e-mail.  Peu de temps après, j’ai fini par tomber enceinte de mon premier enfant. 

L’idée de l’amener à la crèche à plein temps m’a anéantie, et avec mes connaissances en la matière dans le monde du net, je savais que je pouvais trouver quelque chose. 

À cette époque, les réseaux sociaux commençaient tout juste à exploser pour les entreprises, et j’ai commencé à contacter les entreprises et à publier des annonces pour mes services.”.

Plus que tout, il est donc important de saisir des opportunités et de suivre son instinct. À celles qui s’inquiètent de leur manque d’expérience dans le domaine, elle répond de ne pas se laisser démoraliser ! Avec du travail et de la persévérance, on finit par dépasser toutes les difficultés.

Mais, si l’envie et la motivation sont là, concrètement, quelles sont les compétences pour devenir community manager ?

Il faut tout d’abord savoir écrire sur un ton conversationnel, sans fautes d’orthographe ou de syntaxe, et adopter le ton qui colle le mieux à l’image de l’entreprise.  il faut également être à l’aise pour communiquer avec les entreprises et répondre à leurs questions.

Un community manager est polyvalent, il doit savoir créer des images et des micro-contenus pour les pages de ses clients. “Pas d’inquiétudes ! Il n’est pas nécessaire d’être graphiste pour être community manager ! Je connais des tonnes d’applications qui facilitent grandement ce processus. Des outils comme Canva peuvent vous aider à donner un aspect génial à vos documents !”.

Quelles sont les plateformes de réseaux sociaux à maîtriser ? Sans hésitation, Facebook (et sa plateforme d’annonces Facebook Ads), Instagram et LinkedIn, que ce soit pour ses clients ou pour gérer ses propres comptes, afin de se faire connaître auprès de futurs clients.

Et ma famille dans tout cela ?

Anne est maman de 2 enfants, de 4 et 6 ans. Et elle m’assure ne travailler que 20 heures par semaine ! Je vous vois douter, mais pour parvenir à cet équilibre il faut surtout être très bien organisée.

Anne commence sa routine journalière par un bon café, au calme ! Puis elle s’occupe de ses enfants et les dépose à l’école.

Elle traite ensuite les mails et les messages. “c’est important”, souligne t-elle. “’S’il y a une nouvelle piste pour le client ou un message urgent, vous pouvez le porter à son attention immédiatement. Je réponds également à tous les mails de mes clients ou aux demandes de nouveaux projets.  Je m’assure ensuite que le contenu de mon message est adapté à la journée et, s’il y a autre chose qui mérite d’être signalé pour cette entreprise, je le publie également.”.

Se lancer dans une carrière de freelance à domicile demande un certain temps d’adaptation et un un petit délai pour trouver son rythme de croisière.

“ Le lundi, j’écris des publications pour tous mes clients concernant la semaine, le mardi et le mercredi je me laisse du temps pour la création de contenu et le jeudi, je publie tout le contenu de la semaine suivante.  Ainsi, si le client a des demandes, je peux toujours effectuer ces modifications le vendredi matin si nécessaire (cependant, la plupart du temps, je n’ai pas besoin de travailler ce jour-là).

Je travaille le matin et pendant la sieste de mes enfants. Ainsi, je peux profiter de l’après-midi ou du début de soirée pour aller chercher les enfants, faire des activités et préparer le dîner.”.

Même si Anne a une organisation bien rodée, elle reconnaît volontiers que cela n’est pas facile tous les jours. Mais là encore, elle a ses petites astuces.

“Je dirais que la meilleure tactique est de mettre en lot le contenu.  Par exemple, si vous utilisez Instagram pour les clients, vous créez et organisez toutes vos images et vous les téléchargez sur Planoly (excellent outil de gestion d’Instagram). De cette façon, une fois la création de contenu terminée, c’est ce qui prend le plus de temps, vous pouvez publier quotidiennement, et il est beaucoup plus facile de s’engager, de répondre aux messages, de collaborer et de vérifier les courriels.

J’aime les endroits comme la bibliothèque qui me permettent de travailler pendant que les enfants jouent.”

Devenir Community Manager, c’est bien. En vivre, c’est encore mieux !

Vivre de sa passion, être épanouie au quotidien en n’ayant pas l’impression de négliger sa famille, voilà bien le rêve de la plupart d’entre nous ! Mais financièrement parlant, est-ce jouable ?

Anne a répondu très franchement à toutes mes questions concernant l’aspect financier de ce métier. Un community manager peut gagner entre 1 000 et 10 000 euros par mois, voire plus.  Pour cela, il est préférable de facturer un forfait mensuel par client, ce qui permet de connaître exactement son chiffre d’affaires du mois.

Pour simplifier la tenue de sa comptabilité, elle utilise vosfactures et accepte le paiement via PayPal. Pour les locaux, ils peuvent payer par chèque ou par virement électronique.

Anne facture ses clients tous les mois, ceux-ci payent d’avance en début de mois. “L’essentiel est de facturer des forfaits mensuels plutôt que des forfaits horaires, conseille t-elle.  Plus vous serez efficace, plus vous gagnerez sur une avance mensuelle.  N’oubliez pas que le principal souci du client est les résultats que vous obtenez, et non les heures que vous consacrez au travail.”

Aujourd’hui, Anne est une web entrepreneure et une maman pleinement épanouie, qui ne regrette son choix de vie pour rien au monde. Elle a 6 clients importants et fournit des prestations dans le domaine du marketing digital.

L’exemple d’Anne est particulièrement inspirant, et cela pourrait être vous ! J’espère avoir éveillé votre curiosité sur ce métier du web qui est peut-être fait pour vous !

N’hésitez pas à naviguer sur mon blog, vous trouverez d’autres exemples de parcours intéressants. Prenez votre destin et votre business en main !

A lire aussi:

8 réflexions sur “Comment Devenir Community Manager ? Toutes Les réponses A Vos Questions”

  1. Très bel article, le témoignage et les astuces donnés par Anne sont un plus et permettent de se projeter plus facilement. Merciii !!!!

      1. Merci Laura! Je vous prépare plein de bonnes surprises dans les semaines qui arrivent et j’espère que vous les apprécierez 🙂

  2. PRIVAT Michèle

    Je suis fraîchement préretraitée et je m’intéresse aux réseaux sociaux, à titre personnel je suis sur Facebook et Instagram, puis-je espérer être une « Community Manager »?

    1. Chère Michèle, selon moi, il n’y a pas d’âge pour faire un business. Après tout le colonel Sanders a créé KFC à 65 ans et a bâti un empire 😉 Vous devrez vous former en web marketing, en stratégie digitale principalement pour pouvoir être un vrai community manager. Je vous invite à relire l’article pour vous en inspirer et ainsi démarrer. A votre succès 🙂

  3. Je suis dans la même optique que la précédente lectrice Michèle et je me pose la question de savoir si à 47 ans, je peux exercer ce genre de métier. Je m’obstine à penser que c’est ciblé pour les plus jeunes.

    1. Chère Nina, je vous invite à lire le dernier article sur le mindset entrepreneurial et vous me direz après lecture si vous êtes toujours convaincue que c’est fait pour les jeunes ou pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page